Exercice CARIBE WAVE, OZANAM mobilisée

Logement social

Soucieuse de la sécurité ses résidents, la société OZANAM s’est pleinement investie, dans l’organisation de la 7ème édition de la CARIBE WAVE 2019.

L'exercice international vise à simuler une évacuation, en cas d'alerte Tsunami.

Le volcan sous-marin Kick'EM étant tout proche, c'est toute la Caraïbe qui doit se tenir prête. Ainsi, pas moins de 200 000 personnes et près de 13 000 martiniquais se sont inscrits via le site : www.tsunamizone.org/français/ .

 

L'action s'est concentrée sur le bâtiment C5 situé à la résidence La Batelière, à Schoelcher, pour OZANAM.

Il avait été identifié au préalable, en raison de sa situation géographique et les locataires ont accepté, en amont de participer à l'exercice.

Dès 10h le personnel d'OZANAM était mobilisé sur place :

- des guides, pour orienter et accompagner vers le point de rassemblement,

- des serre-files pour alerter toutes les personnes dans la zone dont il a la charge, en l'occurrence, par étage.

A 10h29, la sirène de la Ville a retenti, deux coups longs, pour alerter et annoncer l'évacuation.

Le personnel d'OZANAM a alors investi le bâtiment, par étage, et vidé les lieux de toute occupation en 10 minutes.

L'ensemble des locataires a été acheminé vers le plateau sportif où un accueil avait été aménagé.

Au point de rassemblement, les serre-files ont fait le point avec les guides et le responsable d'évacuation a rendu compte aux services extérieurs en particulier la ville de Schoelcher en la personne de M. BORDELAIS, adjoint au Maire en charge de la sécurité.

Le pilote du projet, Patrick LOVINCE et le Directeur Général, Hugues CADET ont coordonné sur place l'événement, alors qu'une cellule de crise était également activée au siège social de la société.

M. Michel Nattes, représentant des locataires au Conseil d'Administration d'OZANAM était également présent.

 

La simulation a été levée à 11h06 sur le site de Batelière avec les remerciements des représentants de la Ville et d'OZANAM. Ils ont ont mis l'accent sur l'importance de ce type d'action pour tester les dispositifs et préparer aussi bien les acteurs départementaux que la population.

 

Bruno ARCADIPANE, Président du Groupe ACTION LOGEMENT a d’abord présenté le bilan de l’exercice 2018, qui se termine par un résultat positif, aussi bien financier qu'opérationnel. 

Il a insisté sur le "Plan d’Investissement Volontaire » voté à l’unanimité des 7 organisations syndicales et patronales (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CPME, CGT, FO, MEDEF). Puis fait, en parallèle, l’éloge du paritarisme, mode de gouvernance pratiquée par le Groupe depuis 65 ans !  

L’ensemble des acteurs du Groupe est invité à travailler davantage en lien avec les entreprises et leurs salariés afin d’adapter à la fois offres de logements et services. Ce qui est recherché, avant tout, c’est l’efficacité des actions. 

Il a fermement indiqué que tous les engagements pris par le Groupe seront tenus, dont le déplacement du siège rive gauche de la Seine à proximité du Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. 

De son côté, Julien Denormandie, Ministre délégué chargé de la Ville et du Logement auprès du ministre de la Cohésion des Territoires a mis en avant la qualité du partenariat entre Action Logement et l'Etat.  

Il a précisé l’obligation d’accélérer les réformes et l’importance de la territorialisation pour transformer et réussir les défis en matière d’habitat.  

Il a également rappelé le lien emploi / logement, préoccupation au centre des missions d’ACTION LOGEMENT. Plus largement, il a soutenu l’ambition du gouvernement de remettre l’humain au cœur des politiques publiques, dont celle du logement. Enfin, il est revenu sur le Plan d’Investissement Volontaire et sur la qualité du paritarisme, pour assurer pleinement ACTION LOGEMENTde son soutien. 

Comme vous le savez : « Jou malè pani pran gad » !

Il n'y a pas de "prends garde" avant un jour de malheur. Autrement dit, le malheur arrive sans prévenir, de manière soudaine, autant se préparer.